Schéhérazade ma folie

Editions Wilquin, 1990.

ISBN 9-782882-530196

http://www.wilquin.com/

« Vincent faisait partie des gens qui passent. Sans trop faire de bruit. Comme les choses de la vie qui s’installent petit à petit et qu’on finit par ne plus remarquer.»

Héloïse a vingt ans, et met toute la fougue de sa jeunesse à écrire le roman de Schéhérazade, nouveau compte des mille et une nuits. Alors que sa plume s’amuse à créer des personnages, la jeune romancière se retrouve involontairement plongée dans l’univers de son héroïne.

L’orient ressemble ici à un épiderme brûlant, saoulant comme une feuille de papier vierge. Jeu barbare de l’écriture auquel s’ajoute un voyage initiatique, entremêlé de petits destins. Vincent, son amant, découvre à travers les pages du manuscrit les doutes, les écorchures d’Héloïse. Il y a aussi Timmy, son frère homosexuel et confident, Ali et ses contradictions, Tati Minouche, le travesti. Et les brumes de Bruxelles, et le rythme du Sud. L’innocence frôle la perversité, celle des jeunes filles qui aiment l’inaccessible.

 

« Pour nourrir cette trame joliment ficelée, Vinciane Moeschler noue et dénoue quelques destins tragiques dans une langue jeune et haletante qui vibre aux accents de l’air du temps. » Le Matin